SARAH AYOUB, surnommée la «Joconde» est une chanteuse de variété orientale née dans le quartier Mers Sultan à Casablanca au Maroc. Pour la petite histoire, le quartier Mers Sultan est également connu grâce au champion de boxe Marcel Cerdan qui y a grandi. Sarah vit entourée d’une famille aimante et protectrice. Son père, musicien, joueur de Oud lui insuffle très tôt sa passion de la musique. Elle s’essaie au théâtre, à la danse et au chant encouragée par un père attentif qui remarque très tôt le potentiel de sa fille. Passionnée de littérature et de poésie, elle puise ses influences dans différentes sources, aussi bien dans le répertoire classique arabe (Asmahan, Abdel Halim Hafez, Oum Kalthoum, Farid El Atrache.....) que dans la chanson française (Edith Piaf, Jacques Brel, Michel Berger, ...) ou encore anglo-saxonne (Renée Geyer, Luther Vandross...) Sarah est l’une de ces artistes qui innovent en s’adonnant à toutes les audaces esthétiques modernes sans jamais perdre de vue ses racines. Cette Mezzo d’une force tranquille saura vous séduire et vous faire vibrer au plus profond de vous grâce à une interprétation touchante et raffinée, une femme qui a su se traduire en mots et en musique avec douceur et humilité.

AHWAK son premier single sorti le 14 février 2014 est un hymne à l’amour, reprise émouvante de l’un des plus grands chef-oeuvres de la chanson orientale, alliant à la fois une fidélité de l’esthétique arabe à une grande modernité dans son interprétation. C’est une chanson d’amour sensible et romantique, un thème universelle et hautement symbolique. Une référence glamour des années 50, ce classique jadis chanté par ABDEL HALIM HAFEZ, surnommé le «Rossignol brun» continue aujourd’hui encore à marquer fortement l’histoire du chant oriental.


Presque un an jour pour jour, Sarah Ayoub présente son nouveau single «Ya Touyour» premier extrait de la comédie musicale «Asmahan La Sublime» où elle y joue le rôle d’une Diva devenue espionne. La comédie musicale raconte l’histoire vrai de Ashaman, chanteuse et actrice syrienne, sœur de Farid El Atrache, une femme libre et mondaine dans le Caire des années 30. Entre parties de poker et nuits blanches, la vie tourbillonnante et sulfureuse d’une Princesse Druze au tempérament de feu qui en plus d’avoir une voix magnifique, a joué un rôle décisif au Moyen-Orient. Aujourd’hui encore, les circonstances de sa mort restent assez mystérieuses.

"Because the most beautiful songs are those who speak of love"

SARAH AYOUB, also known as the "Mona Lisa", is an oriental music singer born in Mers Sultan district in Casablanca, Morocco. For the record, the Mers Sultan district is also known through the boxing champion Marcel Cerdan, who grew up there.
Sarah lives surrounded by a loving and supporting family. Her father, also a musician, was an Oud player and shared early his passion for music.
She tried herself to theatre, dance and singing encouraged by attentive fathers who’ve noticed very early the potential of his daughter.
Passionate about literature and poetry, she draws her influences from different sources, both in the classical Arabic repertoire (Asmahan, Abdel Halim Hafez, Oum Kalthoum, Farid El Atrache) and French song (Edith Piaf, Jacques Brel, Michel Berger,...) or even Anglo-Saxon (Renée Geyer, Luther Vandross).
Sarah is one of those artists who innovate by engaging in all modern aesthetic daring without ever losing sight of her roots. This quiet strength Mezzo will seduce you and make you vibrate deep inside yourself with a touching and refined interpretation, a woman who has managed to translate herself into words and music with gentleness and humility.

AHWAK, her first single released on February 14th, 2014, is a hymn to love. This emotional cover of one of the biggest masterpiece of oriental song, combine both the loyalty of Arab aesthetics with a very modern interpretation. It is a sensitive and romantic love song, a universal and highly symbolic theme. A glamorous reference of the 1950s, this classic formerly sung by ABDEL HALIM HAFEZ, nicknamed the "Brown Rossignol" who left its mark in the history of oriental singing.


Almost a year day for day, Sarah Ayoub presents her new single "Ya Touyour", first opus from the musical "The Sublime Asmahan" where she plays the role of a Diva which became a spy.
The musical relates the true story of Ashaman, Syrian singer and actress, sister of Farid El Atrash, a free and worldly woman in Cairo on the 30s. Between poker games and sleepless nights, the swirling and sulfurous life of a Druze Princess with a fiery temperament that in addition of having a beautiful voice, played a decisive role in the Middle East. Even today, the circumstances of her death remain quite mysterious.

العاطفة كان لها لون، اليوم لها اسم

سارة أيوب

اهواك

لأن أفضل الأغاني هي تلك التي تتحدث عن الحب